Association de sauvegarde du patrimoine

L’association pour la sauvegarde du patrimoine de Saint-Geniès, ASPSG, qui a été créée en 2011, a pour but de contribuer à la sauvegarde du patrimoine de la commune, à la connaissance historique et à la conservation et l’animation culturelle des sites.

Vous trouverez ci-dessous la progression des travaux, les projets, et les réalisations accomplies.

Le bureau est composé depuis 2011 de la présidente, Anne Alfano, du vice-président (décédé en 2014) Jean-Paul Goujon, du trésorier Christian Sanfourche, de la secrétaire, Jacqueline Gérodou.

Les années 2012/2013 ont été riches en prises de contact entre le maire de la commune, Michel Lajugie, Anne Alfano, et le responsable de la DRAC (direction régionale des affaires culturelles) monsieur Peyre, l’architecte en chef des Monuments Historiques, monsieur Dodeman, la restauratrice des peintures spécialiste de 14e siècle madame Godin.

Diverses animations ont émaillé l’année 2013 :

Conférence vidéo sur la chapelle du Cheylard par JP. Goujon, concerts, journées du patrimoine axées sur le patrimoine caché ayant permis de découvrir différents ornements, tableaux, cloches.....

Un échafaudage intérieur, prêté par l’entreprise Bouyssou va permettre aux différents acteurs de la restauration d’observer, d’analyser, de prélever, afin d’établir un diagnostic sur les différents travaux à effectuer.

Projets de l’association :

-édition d’une plaquette pour faire connaître la chapelle, l’association et le patrimoine de la commune, pour susciter l’intérêt des nouveaux adhérents, donateurs et mécènes.

-une journée citoyenne est prévue courant juin 2013 pour nettoyer, réparer, et fermer la chapelle de Pelvézy en vue de travaux futurs.

-le rapport de M. Dodeman , architecte en chef des monuments historiques, préconise de purger et refaire les joints des murs de la chapelle du Cheylard avec un mortier hydrofuge , afin de faciliter l’évacuation de l’humidité sur les murs.

-la restauratrice spécialiste des peintures du 14e siècle, va procéder à des prélèvements  pour établir un diagnostic sur leur état, et une meilleure conservation future, ainsi qu’un devis pour les travaux .

Mai 2014 : une réunion a lieu entre les différents acteurs du chantier pour finaliser les actions pouvant être menées courant 2014. Les subventions obtenues grâce à un travail obstiné et soutenu du maire de la commune, d’Anne Alfano et Christian Sanfourche, représentent 80% de la tranche des travaux.

Comme prévu, les joints extérieurs ont été refaits à la chaux, permettant l’évacuation de l’humidité qui s’accumulait et favorisait le dépôt de salpêtre et le délitement des peintures.

L’auvent qui se trouvait sur l’entrée principale sera refait selon les plans que l’on possède, ainsi que le sol intérieur.

Les travaux prévus atteindront 140 000 euros.

Un hommage a été rendu à Jean-Paul Goujon qui a beaucoup contribué au démarrage de l’association, par ses compétences, sa gentillesse et sa disponibilité.

L’accord de la DRAC a enfin été obtenu, permettant une consultation de tous les corps de métiers, et les travaux vont pouvoir commencer sous l’autorité de monsieur Dodeman :

-joints à la chaux

-réfection du sol

-opacification des vitraux pour voiler la lumière

-reconstruction de l’auvent initial

-travaux de « recollement » des pigments par la restauratrice de peintures (très gros poste de travail qui va se décliner sur plusieurs années, car en plus du coût et de la difficulté du travail très minutieux, sa disponibilité est à prendre en compte)

Les dossiers présentant la chapelle avec les projets ont été établis pour les  faire connaître à des entreprises, des mécènes ou des donateurs.

Le constat est fait d’un manque d’intérêt de la population locale qui freine le développement et le dynamisme de l’association.

2015

La première tranche de travaux est commencée, l’échafaudage extérieur en témoigne.
L’entreprise « les compagnons réunis «  va refaire les joints. La restauration du vieil autel est commencée.

Un projet de « fête de Pelvézy » en partenariat avec MPS (Mémoire du Patrimoine Salignacois) est mis sur pieds. Toutes les associations de la commune y participeront.

2016

Divers prélèvements ont été effectués pour vérifier l’efficacité de l’assèchement des murs et des dépôts de salpêtre, après les travaux réalisés. Une nette amélioration est constatée.

La restauratrice Cornélia Cione et sa collaboratrice  ont travaillé sur 2 panneaux de peintures au-dessus  à droite de la grande porte, et sur le coin gauche du mur nord. Les pigments décollés par l’humidité ont été refixés. Ce travail très minutieux permet de raviver les couleurs. Les 2 restauratrices vont proposer différentes solutions de restauration qui seront étudiées par les responsables de la commune et de l’ASPSG.

M. Dodeman et Mme Cione

-l’ancienne chaire a été restaurée et remise en place

-le sol est stabilisé et le pisé re-suivi

-l’entreprise  Thierry  Chapoulie refait l’auvent selon les anciens plans (poutres en chêne et lauzes)

-un nouveau vitrailliste a repris le travail après la faillite du premier

Une journée portes ouvertes sera organisée au printemps afin que les habitants puissent se rendre compte des travaux effectués

La fête de Pelvézy des 10 et 11 septembre a été une très belle réussite par la qualité des intervenants, le dévouement des bénévoles, des organisateurs, et la quantité de visiteurs.

Une exposition permanente de photos, documents vidéo, audio, accessibles au public,  la maquette d’une couverture de lauzes à tous les stades de la construction  mise en place par Thierry Chapoulie et l’entreprise Renaudie, sont installées pour la fête mais resteront pour les années futures.

Les projets de l’ASPSG sont inscrits à la fondation de patrimoine permettant une visibilité nationale.

2017

La première tranche de travaux à la chapelle du Cheylard est terminée.

Il reste la réfection des peintures murales en attente d’une concertation avec les monuments historiques pour permettre de demander des subventions à la DRAC.
Un reportage sur la chapelle du Cheylard, les lauzes et le patrimoine de Saint-Geniès a été tourné pour l’émission « des racines et des ailes ».

Tournage de l’émission « des racines et des ailes »

Une étudiante en histoire de l’art fait visiter la chapelle du Cheylard les mercredi soirs et dimanche matin durant l’été. Elle est prête à recommencer l’été prochain avec l’accord de la municipalité. Régulièrement des visites sont réservées auprès de la mairie, Anne Alfano se chargeant d’expliquer l’histoire de la chapelle et de ses peintures, et tout ce qui a été entrepris pour le patrimoine de la commune.

-des « troncs » seront installés dans les chapelles du Cheylard et de Pelvézy  pour inciter les visiteurs à aider l’ASPSG dans ses travaux.

- l’ASPSG a effectué un versement de 20 000€ qui représentent les adhésions et les dons, pour les travaux du Cheylard.

-les prochaines tranches de travaux se feront en fonction des disponibilités de l’association : adhésions, dons, subventions.

-des panneaux sont prévus pour indiquer les différents monuments de la commune.

- une subvention du Crédit Agricole va permettre d’acheter les grilles pour présenter l’exposition photos sur la lauze dans la chapelle de Pelvézy, du matériel électrique et vidéo.

-madame Sandrine de Rieux a créé bénévolement les vitraux de la chapelle de Pelvézy. Le premier, superbe, fait sur la base de l’ancien, représente Saint-Louis rendant la justice ( selon la légende) . Il a été posé au-dessus de la porte d’entrée de la chapelle et inauguré en mai 2017.

- une journée citoyenne va être organisée pour préparer la chapelle avant la saison d’été.

2018

Il n'y a pas eu de nouveaux travaux en 2018 en ce qui concerne la chapelle du Cheylard. 

Comme prévu l'an dernier des troncs ont été installés dans les chapelles du Cheylard et de Pelvézy, permettant aux visiteurs de participer à l'effort de l'association et de la municipalité. 

Un cahier a également été mis à leur disposition pour recueillir leurs remarques, avis ou suggestions.

L'étudiante en histoire de l'art va continuer les visites de la chapelle les mercredis soir et dimanches matin durant l'été, celles-ci ayant été très suivies et appréciées en 2018. 

Tout au cours de l'année d’autres visites ont lieu, groupes ou particuliers, et lorsqu'elles sont réservées, Anne Alfano les accompagne et explique l'histoire de la chapelle et de ses peintures. 

Pour les visites des particuliers, au cours de la semaine, il suffit de se procurer la clé de la chapelle à la mairie aux heures d'ouverture, en laissant une carte d'identité comme caution. 

Des documents sur les peintures peuvent être consultés à l'intérieur de la chapelle.

Des fouilles archéologiques ont eu lieu sur le point le plus haut autour de la chapelle, afin de s’assurer que le sol soit bien vierge de tout vestige de l'ancien cimetière. 

Cette vérification accomplie, la surélévation de terrain qui peut conduire les eaux pluviales vers l’édifice, sera rabaissé afin d'inverser le phénomène et ainsi réduire sensiblement les infiltrations d'eau dans les murs.Une réunion avec la D.R.A.C. (direction régionale des affaires culturelles) et son représentant départemental Dominique Peyre, l'architecte en chef des monuments historiques M. Dodeman, la municipalité et la présidente de notre association doit avoir lieu prochainement pour décider de la suite des travaux à effectuer à la chapelle et de leur financement. 

Ces travaux concernent la réfection des peintures .

En ce qui concerne la chapelle de Pelvézy la subvention du crédit agricole et l'apport de la mairie ont permis d'acheter en 2018 des grilles, du matériel électrique et vidéo. 

Une cérémonie a eu lieu en présence du maire de Saint-Geniès, du directeur régional et de la directrice du crédit agricole, des membres de l'ASPSG, des représentants de MPS, pour "inaugurer "ces grilles qui servent de support à l'exposition photographique sur la lauze, le nouvel éclairage et la diffusion de vidéos pour les visiteurs.

Ce fut également l’occasion d'admirer les nouveaux vitraux créés par Sandrine de Rieux et posés par M Rhodde, sur les ouvertures latérales de la chapelle. Une banderile indiquant la maison de la lauze a été offerte pas « Avenir Edition », et installée sur la façade de la chapelle.

Suite à la réunion où étaient présents madame Rosalie Godin (restauratrice de peintures), monsieur Peyre (D R A C), monsieur Dodeman (monuments historiques), Michel Lajugie (maire), Anne Alfano (présidente de l’ASPSG), et Hélène Rouvès (secrétaire), il a été décidé après le bilan complet sur ces années passées , que l’année 2019 serait consacrée à la consultation des entreprises pour les travaux futurs, à l’étude des résultats sur les peintures murales.

Il faut surveiller dans le temps, l’évolution des pigments en contact avec les nouveaux matériaux ; les conditions climatiques jouent un très grand rôle.

Le bâtiment sera régulièrement visité par une personne habilitée qui fera un constat sanitaire afin de gérer les aléas climatique pour éviter l’humidité résiduelle.

Monsieur Peyre nous a assuré que la chapelle du Cheylard pouvait être considéré comme l’un des plus important et intéressant site de l’Aquitaine. La DRAC apporte son généreux soutien aux travaux. 

Pin It on Pinterest

Share This